Le portail des littératures numériques du Salon du livre et de la presse jeunesse.

Tepes Ovidiu

Langues : Anglais, Français

Les dessins au trait noir de Cessabit, parfois réhaussés d’une touche de couleur, cachent de nombreuses énigmes. Après la phase d’observation, place aux questions : pour chaque élément isolé, il s’agira de se souvenir de l’inclinaison, du nombre de traits utilisés pour le reproduire, ou encore du nombre d’apparition dans l’image initiale. 24 niveaux à résoudre à son rythme, d'autant qu'il faut parfois titiller l'image pour qu'elle révèle ses secrets.

Notre avis

La variété des questions stimule les compétences d’observation, la capacité d’attention aux détails mais aussi la mémoire visuelle et immédiate. Comme le joueur peut retourner à volonté voir l’image de base, ici la difficulté n’est pas dissuasive ; au contraire, elle crée un effet d’attente qui incite à contempler plus longuement l’image du niveau suivant avant d’accéder au quiz.

Un studio roumain à surveiller de près : Tepes Ovidiu invente régulièrement des mini-jeux, mais le studio conçoit aussi des ressources (templates, tutoriels...) pour aider d'autres développeurs. En plsu d'être divertissants, les mini-jeux comme Cessabit ou le joli Vestigium démontrent ainsi les potentialités offertes par ces outils mis gratuitement à disposition des développeurs.